Mon chien fait de l’alopécie : que faire ?

L’alopécie est une maladie qui provoque une chute abondante de poils. Elle peut toucher l’homme, et éventuellement le chien et les autres animaux poilus. La perte de poils peut être partielle ou totale selon le type de la maladie. Cet article vous aidera à savoir ce qu’il faut faire si votre animal de compagnie est atteint de l’alopécie.

Les différents types d’alopécie génétique

Les hypotrichoses congénitales affectent les animaux et font qu’ils naissent sans leur pelage, c’est-à-dire qu’ils sont dénudés ou perdent leurs poils dans les premiers mois après leur naissance. Aussi, l’alopécie des pavillons auriculaires qui se manifeste sur les oreilles du chien peut se propager sur toutes les parties de son corps au fur et à mesure qu’il grandit. Également, le « pattern baldness », aussi appelé alopécie en patron est une perte de poils localisée et délimitée chez un chien. Encore, la dermatomyosite touche plus d’un canidé sur deux. C’est une maladie héréditaire qui affecte la peau et les muscles, et qui entraîne des symptômes cutanés tels que la dépigmentation, la rougeur de la peau, les pertes de poils et des démangeaisons. Enfin, il existe des maladies liées à la couleur du pelage, qui peut s’expliquer par l’anomalie de développement des follicules pileux sur la couleur du pelage. Elle se manifeste généralement pendant les 9 premiers mois après la naissance de l’animal.

Les types d’alopécie d’origine externe

Les alopécies cicatricielles sont d’origine externe. Les cicatrices peuvent être dues à une blessure ou une brûlure antérieure, ce qui a entraîné une disparition irréversible des follicules pileux. Ces derniers sont par la suite remplacés par une fibrose de collagène qui freine toute repousse de poils chez le chien. En outre, l’alopécie peut apparaître suite à une tonte ou à l’injection d’un vaccin. Elle est due à l’arrêt définitif du cycle des poils dans leur phase de repos. Dans les cas les plus fréquents, elle se manifeste par exemple après l’injection de vaccin contre la rage.

Que faire en cas d’alopécie constatée ?

Lorsque vous constatez la perte de poils anormale chez votre animal de compagnie, la meilleure chose à faire est de consulter rapidement votre vétérinaire. Il se chargera des diagnostics nécessaires pour connaître d’abord la cause de l’alopécie. Il faut savoir que les traitements ne sont pas tous pareils pour les différents types de maladies. Des consultations dermatologiques ainsi que des examens tels que le trichogramme, la prise de sang avec dosages hormonaux, un raclage cutané devront alors être effectués. Après l’analyse du résultat, le vétérinaire pourra enfin proposer le traitement qui correspond à la cause identifiée de la maladie. Le traitement peut être une administration d’antibiotiques pour les infections microbiennes, d’antiparasitaire pour l’infestation des parasites, ou des traitements hormonaux en cas d’hypothyroïdie.

Stérilisation et castration : à quel moment faut-il emmener son chien chez le vétérinaire ?
Un chien en pleine forme ? Courrez avec lui !